Ladies and gentlemen, Amuse-bouche !

Bien sûr, il y a le sexto destiné à la belle attachée parlementaire et envoyé par erreur au vieux diplomate bedonnant, il y a le quiproquo initial et le coup de théâtre final, il y a la satire du Quai d’Orsay et d’une certaine bourgeoisie parisienne, mais au fond Amuse-bouche est un livre d’amour. L’histoire de deux amours, précisément – l’un naissant, l’autre qui perdure. C’est ce qui m’a fait m’intéresser à Marie-Ange, Philippe et Capuche, passer une année pratiquement, en leur compagnie… Leur manière d’aimer. De le dire ou de le taire. J’ai pris un plaisir immense à la raconter. Autant que vous, j’espère, à la lire.