Qui pointe le bout de son groin ?

Foufou revient en librairie ! Un Foufou un peu différent : « revu, corrigé et augmenté ». Ce qui veut dire que deux chapitres ont été ajoutés à cette édition de poche, et sa fin légèrement remaniée. Ajouter ces chapitres a permis de répondre à une critique que j’ai entendue au moment de la sortie de l’édition brochée : le livre est trop court. Surtout, ç’a été l’occasion d’écrire des scènes réjouissantes dont l’idée m’est venue, après la publication, alors que nous travaillions avec une réalisatrice sur un scénario tiré du roman. J’ai pris un plaisir inouï à retourner au 116, rue de Vaugirard avec Nicole, son porcelet et l’un de ses patients particulièrement allumé. On me demanderait aujourd’hui d’ajouter encore une ou deux chapitres, je n’hésiterai pas (à la réflexion il me semble que le chat Balthus est sous-exploité 😉 Bonne lecture à tous !

Un cochon sur un canapé