Grand amour, Officier et gentleman

« Plus tard, l’enlèvement de Debra Winger à la fin d’Officier et gentleman l’émut au point qu’elle resta clouée sur son siège et revit le film dans la foulée » (p.37)

« …Agnès est gonflée à bloc. Elle a plus d’assurance, plus de classe, plus de chien que Richard Gere débarquant dans l’usine de Debra Winger à la fin d’Officier et gentleman » (p.154)